J’ai installé ma première ruche il y a 4 ans sur la ferme après avoir suivi une formation au Syndicat d’Apiculture Méridional à Pechbusque.

Ce sont maintenant une dizaine d’essaims qui se trouvent sur la ferme. Je m’en occupe en collaboration avec un autre passionné.

Nous avons décidé de ne pas centrifuger le miel mais de le presser.

Presser le miel demande plus de temps et de travail mais il ne subit pas d’oxydation comme c’est le cas lors qu’il est centrifugé dans un extracteur. Le miel pressé a ainsi plus de saveur et plus de goût qu’un miel classique.